Allaiter tout en beauté

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi les tenues d’allaitement c’est LE casse-tête!

Tout d’abord il faut savoir que je n’ai rien acheté neuf en terme de tenues d’allaitement. Je n’avais pas envie de payer au prix fort des tenues que je ne porterais que quelques mois et pour lesquelles des enfants quelque part en Asie auraient été exploités dans l’unique but que j’ai quelque chose de neuf. Non, non, non!
Donc j’ai acheté d’occasion, ne sachant pas trop à quoi m’attendre en terme de praticité et d’esthétique.

Les vêtements d’allaitement, la chose la moins pratique au monde!

Grands dieux qu’est ce que je peux ne pas aimer ça, les vêtements d’allaitement! Devoir insérer son sein entre deux bouts de tissus en mode « Cachez ce sein que je ne saurais voir » très peu pour moi.
J’ai besoin du contact avec mon bébé, donc je suis de celles qui déballe l’entièreté de leur sein pour nourrir leur enfant. Sans gêne ni pudeur. Et je maudis les vêtements d’allaitement pour le fausse pudeur et leur mauvaise conception.

Encore une fois, une norme

Là où s’attend à ce que les vêtements d’allaitement soient un peu différents des vêtements classiques, tous taillés sur le même type de silhouette, car l’unicité du corps des femmes est vraiment flagrante face à la grossesse et l’allaitement, et bien non! On retombe sur un modèle tout fait : gros seins, gros ventre.
Comme je vous l’expliquais, je fais partie de ces femmes qu’on aime à détester parce qu’elles ont la ligne en toutes circonstances. Du coup, le surplus de tissu prévu pour ranger la bedaine de jeune maman créer sur moi une espèce de ventre fantôme plissé et froissé absolument moche et aberrant.

Lingerie d’allaitement : le glamour de grand-mère

Alors là, c’est le sujet qui fâche.
Déjà il faut savoir que je ne portais plus de soutien-gorge depuis 6 mois quand je suis tombée enceinte, que je n’en ai pas porté de toute la grossesse et qu’il a fallu que je reprenne le travail pour me résoudre à en remettre (oui, oui, allaiter sans soutif c’est possible, ça ne fait pas plus mal et les seins ne tombent pas, promis! 😉 )
Donc en vue de la perspective que j’allais être obligée d’en porter à nouveau, ne serait-ce que pour caler mes coussinets histoire de ne pas mouiller mon t-shirt devant les collègues, j’ai écumé les boutique et le net à la recherche de jolies choses sans armatures si possible.
J’ai trouvé des choses magnifiques … à un prix tout aussi éblouissant v_v
Et quand j’ai trouvé ce qui, je croyais, me conviendrait, je me suis vite rendue compte lors du premier essai que ça me rappelait étrangement les sous-vêtements de mamie Ginette…
Contrariée par ces recherches infructueuses (en plus d’être obligée de remettre des soutiens-gorge) j’ai fini par trouve le compromis idéal : la brassière d’allaitement!

Le saint Graal

Sans armatures, sans bout de tissu à clipser ou déclipser, assez élégante grasse au bandeau de dentelle, je l’ai tellement aimée que j’en ai commandé quatre! (oui, une des rares chose que j’ai acheté, je l’avoue)

Et pour la nuit j’ai simplement ressorti mes nuisettes et débardeur dont j’ai desserré les bretelles au maximum. Tout simplement!

 

Parce qu’être une jeune maman épanouie (ou presque!) ça passe aussi par des accessoires d’allaitement confortables! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s