« Pas d’écrans avant 3 ans » le bilan à mi-chemin

« Pas d’écrans avant 3 ans » c’est ce qu’on peut lire partout et que tous les professionnels de santé nous recommandent.  À mi-chemin  vers les 3 ans, j’avais envie de faire le point.

JeunePapaEpanoui et mi sommes technophiles. Nous avons avons 7 consoles de jeux vidéo (de la Nes à  la Wii en passant par la Gameboy (retrogaming for ever!)) , 5 PC (2 chacun + 1 de dépannage ), chacun un smartphone et depuis peu, une tablette. Avec tout ça j’en ai presque oublié la tv ambilight qui trône dans le salon. Donc autant dire que chez nous, les écrans sont omniprésents.

Pendant la grossesse ce fameux credo « pas d’écrans avant 3 ans » nous paraissait impossible à tenir, noter vie étant organisées par écrans interposés  (après la synchronisation des montres de Parker Lewis dans notre jeunesse,  synchronisation des agendas de nos vies d’adultes!). De plus, beaucoup de nos loisirs impliquaient des écrans : cinéma,  séries, jeu en coopération avec les ami.e.s géographiquement éloigné.e.sur…

Sh*t!

Et puis Crapoillou est arrivé… Celles qui sont passées par là savent, pour les autres, disons que si on arrive à prendre une douche / jour c’est déjà un exploit! Donc les écrans sont naturellement sortis de nos vies. JeunePapaEpanoui avait au début ses soirées pour lui, mais il les occupait à ranger et faire le ménage (je vous ai dit que j’avais un homme parfait ?)Et Crapoillou à grandi. Il s’est mis à manger comme nous, il a commencé à pouvoir dormir sans moi, mon homme et moi avons retrouvé un peu de temps pour nous… Et nous sommes instinctivement retournés à nos anciennes habitudes télévisuelles, entre autres. Mais au bout de quelques jours nous préférions passer nos soirées devant un bon film, choisi, plutôt que de subir la programmation tv. Nous avons également rattrapé notre retard dans son les séries. Et ce sont devenus nos moments à deux, le soir, quand Crapouillou dort : un bon film ou une bonne série lancé.e sur les coups de 20h, calés dans les bras l’un de l’autre, sous le duvet. Simplement. On se surprend même de plus en plus à préférer lire ainsi, plutôt que regarder un écran (merci la médiathèque de nous fournir en livres passionants ❤ )

Est arrivé le jour où Crapouillou s’est trouvé devant un écran.  C’était il y a trois mois, je cherchais des dessins animés bienveillantsur pour quand il serait un peu plus grand. Il s’est réveillé de sa sieste, j’ai laissé tourner la vidéo le temps de m’occuper de lui. Et forcément,  quand nous sommes revenus au salon, il s’est mit à danser sur la chanson et à regarder la fin de l’épisode en tétant.  Une fois l’épisode fini, il m’à signé « encore », je lui ai expliqué que c’était fini, il a fini de téter et est allé jouer.

Comme ça. Simplement.

Alors maintenant je me cache moins quand je consulte mon téléphone, je n’hésite plus à aller sur le pc quand Crapouillou est là et j’ose même lui demander s’il veut regarder un dessin animé! Mon petit homme est curieux des écrans, jusque là il a vu 3 épisodes de Daniel Tiger, et il se dandine sur toutes les chansons! Mais il se lasse vite de rester assis à ne rien faire, et fini toujours par retourner à une activité plus … active ^_^

 © JMEOP

© JMEOP

Le bilan est donc positif :

  • Crapouillou n’aime pas plus que ça les écrans
  • Nous avons naturellement réduit notre « consommation » et notre temps passé devant les écrans
  • La médiathèque est devenue notre nouveau QG
  • Crapouillou se construit loin des médias et du « formatage » qu’ils opèrent

Je vous donne rdv dans un an et demi pour faire le bilan des 3 ans !

 

La vérité sur l’allaitement long

Alors voilà, ça y est, je suis rentrée dans cette jolie case des mamans qui allaitent longtemps. Crapouillou a bientôt 14 mois, et il est toujours allaité.

Côté tétées

Je n’ai plus de montées de lait comme les premiers mois, donc plus de soucis de fuites ou de seins trop plein douloureux. J’ai toujours du lait en quantité, produit à la demande, c’est à dire dés que Crapouillou veut téter. J’arrive toujours à en tirer quand je dois m’absenter (bon, Crapouillou ne veut généralement pas le biberon, mais c’est une autre histoire).

Côté bébé

Crapouillou est extrêmement indépendant. Il n’est pas suspendu à mon sein constamment. C’est un petit explorateur téméraire qui n’a que faire des jupes de maman !

Côté couple

Mesdames, futures mamans qui hésitez sur l’allaitement parce que vous craignez pour votre vie sexuelle, laissez moi vous glisser un petit secret qu’on ne partage pas assez : les seins d’une femme qui allaite son beaucoup plus sensibles qu’avant ce qui ne gâche rien, contrairement à ce qu’on voudrait bien nous faire croire 😉

Côté société

Et c’est là que ça bloque! Oui, future ou jeune maman, je te le dis : si tu as décidé d’allaiter longtemps, enfiles ton armure et arme toi de patience!
J’ai la chance que dans nos familles ça soit plutôt bien accepté : ils voient Crapouillou grandir et évoluer, s’étonnent même de son développement. Je pense que dans leur esprit doit se passer quelque chose du genre « Du moment qu’il va bien, qu’elle l’allaite ou pas, après tout, c’est pareil ».
En revanche, côté « reste du monde », ça coince. Du médecin de la crèche qui me convoque abusivement aux réflexions intrusives des collègues ou du remplaçant de mon médecin traitant… Petit à petit tout le monde s’y met.

Alors j’ai sorti les rengaines que toutes les mamans qui allaitent connaissent par coeur et que je vous livre ici, pour vous préparer :

J’attends qu’il ait le bac pour arrêter

Je lui donnerai du lait « normal » le jour où mon fils sera un veau

Tu priverais un enfant de 14 mois de biberon ?

Bon, les deux premières sont relativement passive-agressive, du coup je ne les utilise pas. Mais la dernière est un simple constat : biberon > oui, sein > non. Quand les gens réalisent qu’à un peu plus d’un an, il est normal de voir un enfant avec un biberon, ils ont tendance à se retrouver un peu penauds concernant la question du sein.

 © Jeune Maman Epanouie - ou presque

© Jeune Maman Epanouie – ou presque

En conclusion, future ou jeune maman : si tu as envie d’allaiter, allaites! Ne te soucies pas du reste du monde, créé une jolie bulle de partage avec ta moitié et votre enfant. Ce qui peut arriver de pire, c’est que ton enfant grandisse en sachant que la poitrine d’une femme a pour but premier de nourrir les bébés 😉