L’organiseur de la maison

Après KonMari, après le désencombrement, après la réorganisation du dressing, après la découverte de FlyLady, j’ai atterri sur le blog de l‘Accro à l’Organisation.

Merci Magalie!

Merci Magalie!

Et ce fut la révélation!

Déjà, que des blogueuses (oui, elle n’est pas la seule!) dévouent leur blog à l’organisation et au rangement m’a énormément rassuré sur ma nouvelle obsession dynamique. Ensuite, j’y ai trouvé des outils qui m’ont permis de vraiment prendre les choses en main.

Il faut dire qu’avant, je me reposais beaucoup sur PapaCrapouille qui est un homme du 21ème siècle : il fait les courses, le ménage, les comptes, les couches de nuit, le bain, les massages … Clairement, les clichés de genre ne passent pas par nous! Mais le pauvre, il était submergé par tout ce qu’il avait à faire! Et même après ma prise de conscience du bazar et de la nécessité d’agir, je ne savais pas comment m’y prendre pour changer mes habitudes.

Ce là que le classeur de l’Accro à l’Organisation entre en jeu! Convaincue par ses articles simples et efficaces, j’ai décidé de télécharger et imprimer l’intégralité de son classeur et de m’y tenir rigoureusement tout un mois pour essayer de prendre de nouvelles habitudes.

Et au bout du mois d’août j’étais une femme transformée!

Je me sens très bête de le dire comme ça. Ca fait un peu « Je suis une femme BarbaraGourde » dit comme ça, moi qui suis très féministe … Mais j’avais réellement besoin de me prendre en main, de ne plus me reposer sur ma moitié, d’améliorer mon quotidien qui m’étouffait. Oui, clairement, avant, j’avais l’impression de me noyer dans un verre d’eau alors que maintenant, je maîtrise les choses et je ne me laisse plus dépasser par des choses aussi triviales que le rangement, le ménage, les courses, les repas… J’ai du temps pour Crapouillou, du temps pour PapaCrapouille et surtout, surtout, du temps pour moi!

Donc oui, maintenant les tâches ménagères sont équitablement réparties, nous profitons de notre vie en famille ; nous ne consacrons plus nos samedis matins au grand ménage de notre chez nous ; nous pouvons concilier nos métiers, notre quotidien et notre vie de famille sans que ça nous pèse ; nous nous levons (presque) tous les matins heureux et non plus déjà fatigués à l’idée de tout ce qui nous attend dans la journée.

Bref, nous avons trouvé notre rythme de croisière, notre équilibre, notre fonctionnement qui nous permet de prendre encore plus soin de notre bonheur.

Et vous, l’équilibre familial, il vous a fallu du temps aussi avant de le trouver ? Vous avez une moitié qui vous aide ? qui vous porte ? qui vous laisse tout faire ? Vous avez un classeur maison pour vous aider à vous organiser ?

Organiser son quotidien de maman doublement active

Etre femme, maman, employée et auto-entrepeneur, ça demande de l’organisation. Organisation dont je me croyais incapable jusqu’à très récemment encore!

Et puis une copine m’a parlé de la méthode FlyLady : une américaine qui a développé un système pour s’occuper de son intérieur et gérer son quotidien. Honnêtement, quand on me l’a présenté, je me suis dit que c’était bien un truc de puritain américain pour être une parfaite Bree Van de Kamp !

Mais, étant c̶u̶r̶i̶e̶u̶s̶e̶ ̶d̶e̶ ̶n̶a̶t̶u̶r̶e̶  désespérément à la recherche d’une méthode qui révolutionnerait ma vie, je me suis renseignée sur le sujet. J’ai principalement interrogé mes copines qui pratiquaient et j’ai trouvé un résumé de la méthode sur Organizen. Bien que, comme la méthode KonMari, je n’adhère pas à tout, il y a quand même des petites choses qui m’ont bien aidée.

Par exemple, le premier pas : faire briller son évier!

© Jeune Maman Épanouie - ou presque!

© Jeune Maman Épanouie – ou presque!

On ne sait jamais par où commencer quand le désordre a envahi notre vie, et bien commencer par son évier, ça a été me mettre le pied à l’étrier et c’était précisément ce dont j’avais besoin! Une fois qu’on a fini, on ressent effectivement la satisfaction d’être allée au bout d’une tâche, de l’avoir bien faite. Et vous savez quoi ? Ca motive à ne pas laisser la situation se dégrader à nouveau! Ca fait 8 semaines que mon évier est toujours impeccable : après chaque utilisation, je l’essuie en 5 secondes avec un torchon pour éviter les traces de calcaire et dés qu’il y a de la vaisselle à débarrasser elle va directement au lave-vaisselle au lieu de traîner dans l’évier!
Bref, cet évier, c’est le doigt dans l’engrenage du rangement et de l’organisation! D’ailleurs je vous parlerai dans quelques temps de l’organisation familiale!

Et vous, le déclic pour prendre votre ménage en main, ça a été quoi ?

Nouvelle organisation du dressing

L’autre jour je vous parlais de mon été de désencombrement qui nous a fait le plus grand bien, et aujourd’hui la suite logique : le rangement!

Oui parce que figurez-vous que pour désencombrer et faire le tri il faut toooooooouuuut sortir, défaire, déballer et ensuite il faut toooooooouuuut ranger. La mince affaire! Autant ce fut rapide pour les livres, puisque nous les avons réorganisé aussitôt après les avoir triés ; pareil pour les objets, bibelots, cadeaux, vaisselles, etc… nous re-rangions au fur et à mesure dans nos placards. Autant pour les vêtements, j’en ai profité pour tout réorganiser!

Parce que je suis la reine de l’empilage et du bazar, j’ai cherché des techniques et des moyens d’organiser son dressing pour éviter de se remettre à cumuler. A quoi bon avoir passé 3 jours à désencombrer si c’est pour recommencer derrière !?

Et je suis tombée sur cette phrase magique :

© Jeune Maman Épanouie - ou presque

© Jeune Maman Épanouie – ou presque

(qu’on pourrait grossièrement traduire par : « En la verticale comme des dossiers, pas empilés »)

J’ai donc cherché sur mon grand ami Pinterest des façons de plier ses vêtements pour qu’ils tiennent à la verticale dans mon dressing et mes tiroirs parce que, soyons réalistes deux secondes : je n’allais pas tout suspendre!

Je vous partage les s tutos qui m’ont insiprée et qui m’ont permis de suivre ce qui est désormais mon crédo.

© Just a girl and her blog

© Juju Sprinkles

Les avantages d’un rangement à la verticale « comme des dossiers », c’est de tout avoir à portée de main, de ne rien déranger lorsqu’on a besoin de prendre un vêtement et de pouvoir voir le contenu de son dressing en un coup d’œil (ce qui est extrêmement pratique quand on est pressée)!

Et donc maintenant mon dressing est juste parfait et je m’y retrouve toujours!

© Jeune Maman Épanouie - ou presque!

© Jeune Maman Épanouie – ou presque!

Ma vie (mieux) organisée

Cet été nous avons fini de défaire nos cartons de déménagement (un an après, il était temps!) et j’ai réalisé une chose : c’est le bazar à la maison! Et ce, depuis un an. Nous avons déménagé 10 jours après l’accouchement, j’ai repris le travail 2 mois après le déménagement, travail que je ramenais à la maison parce que cette année était décisive pour la suite de ma carrière ; mais dans la peur que ça ne fonctionne pas, j’ai aussi lancé mon activité secondaire ; au milieu de tout ça la vie de jeunes parents, de couple, sociale, familiale…. J’étais la tête dans le guidon et chez nous, c’était le bordel!

Vacances, tri,  ménage et rangement

Cet été nous ne sommes pas partis en vacances. Un petit week-end en famille pour le 14 juillet et c’est tout. J’ai donc profité de mes congés pour remettre de l’ordre dans notre quotidien. Même si je n’avais pas accroché à la méthode KonMari, ce livre m’a au moins permis d’opérer un déclic et de me prendre en main.

J’ai donc commencé par la seule chose que je me sentais capable de faire (et retenue du livre de Marie Kondo) : désencombrer !

La robe des fiançailles de ma soeur achetée quand j’avais 17 ans et que je n’ai jamais remise en 10 ans ? A donner!
Mon jean de lycée (dans lequel je rentre encore!) que je n’ai pas porté depuis 8 ans ? A donner!
Mes t-shirts crados qui ont connu tous mes déménagements, tous mes travaux, qui me prennent de la place et qui ne serve qu’une fois tous les 2 ans ? A recycler!
Le cadeau de naissance moche qu’on garde « parce que quand même, c’est un cadeau » ? A donner!
Les verres qui débordent des placards tellement nous en avons accumulé ? Triés, coordonnés et le rester à donner!
Les livres qui ornent notre bibliothèque mais que nous n’avons soit pas aimés soit pas eu le temps de lire depuis des années qu’ils sont là ? A donner!

Bref, vous avez saisi le principe. 🙂

Et c’est ainsi que 3 jours plus tard, avec PapaCrapouille, nous nous sommes soulagés d’un tiers des objets dans notre appartement et c’est avec une voiture remplie (tellement remplie que ça débordait sur la banquette arrière et le siège passager) que PapaCrapouille est parti chez Emmaüs puis à la déchetterie!

Désencombrement

© Jeune Maman Épanouie – ou presque!

Et au delà du désencombrement qui opère un grand renouveau dans l’envie de prendre soin de son chez soi, ça nous a rapproché avec PapaCrapouille. Car il faut bien l’avouer, se débarrasser de choses qui ont été importantes à un moment T dans nos vies, ça fait remonter des souvenirs qu’on partage avec l’autre. On (re)découvre sa moitié et ce furent de grands moments de complicité pour nous 🙂

Sans parler du renouveau qui s’est amorcé dans notre quotidien en terme d’organisation! J’ai découvert pleeeeeinnnnn de choses! Mais ça, je vous en parle dans un autre article prochainement 😉

Et vous le désencombrement, vous connaissez ? Vous avez pratiqué ? Vous avez été aidée par votre moitié ?

KonMari, non merci

Bon alors, mille ans après tout le monde j’ai l’impression, j’ai découvert la fameuse méthode KonMari pour ranger son chez soi.

Pinterest

Pinterest

Il suffit d’ailleurs de se rendre sur Pinterest pour se rendre compte de l’engouement pour le rangement et la méthode de Marie Kondo à cet effet. A croire que c’est tellement le brodel partout dans le monde que les gens se mettent à ranger chez eux.

Je suis venue, j’ai lu, je suis restée sur le c*l

J’ai lu le livre, de A à Z, deux fois et voilà ce que j’en retiens :

Bonjour chaussures! Merci parapluie! A demain sac à mains!

Bien que je comprenne qu’être ordonné.e soit un état d’esprit global, je n’en suis pas pour autant animiste et je ne vais pas me mettre à parler à mes objets inanimés. Moi qui suis déiste, je me retrouve déjà bien souvent à converser toute seule à voix haute (je vous rassure, je n’ai jamais entendu de réponses :P) je ne vais pas, en plus, remercier mes chaussures, mon sac et mon parapluie. Il ne manquerait plus que Crapouillou se mettre à remercier ses couches !
(Pardon pardon à tou.te.s les animistes, je me moque gentiment en m’imaginant moi en train de le faire, mais je respecte vos croyances)

Pourquoi jeter, quand on peut donner ?

J’avoue que cette partie là m’a profondément choquée. Bon, je garde en tête que la culture japonaise est différente de la culture française. Certes. Mais il serait peut être bon de se rappeler que nous avons en France plein d’associations qui récupèrent ce dont nous ne voulons plus (si, comme moi, vous n’avez ni le temps ni l’énergie pour vous inscrire comme vendeur à un vide-grenier). Il existe aussi des solutions simples et en ligne comme donnons.org

My work here is done

Vivre dans le présent, c’est quand même un peu égoïste.

Sur cette dernière partie, je pense que je suis encore marquée des récents décès dans ma famille, mais je garde un souvenir ému et attendri des moments en famille à trier les affaires, à passer en revu ces trésors insoupçonnés, à découvrir des choses que nous ne soupçonnions pas, à évoquer des souvenirs ravivés par un bibelot, un livre, un vêtement, une note griffonnée … Il me semble que c’est quand même important

Et la famille dans tout ça ?

Moi qui espérais trouver une réelle méthode de rangement pour mieux m’organiser (parce qu’on va être honnête, depuis l’arrivée de Crapouillou, c’est le souk, le bordel, le bazar, le capharnaüm, la bérézina, Bagdad, [insérer comparatif guerrier ou populaire représentant désordre et chaos]) mais j’ai l’impression que la méthode concerne surtout les trentenaire célibataires qui n’ont rien d’autres à faire que tout jeter et qui espèrent « repartir du bon pied » dans leur vie.

Un point positif tout de même

Après lecture du livre, j’ai réalisé qu’il n’y avait pas de méthode miracle, et que le mieux, c’était encore de s’y mettre. Alors ce week-end avec PapaCrapouille, nous avons remonté nos manches et nous nous y sommes mis ! Et ça, je vous en parle dans un prochain article 😉